Quelle est l’utilité des radiographies dentaires ?

Les radiographies dentaires, étant un complément essentiel au dépistage et à l’examen, permettent un diagnostic plus juste de l’état de votre bouche et aident à déterminer :

  • la présence de caries
  • le niveau osseux et le degré de maladie des gencives
  • la présence d’abcès, de kystes ou de tumeurs
  • le développement et l’emplacement exact des dents

À quelle dose de radiations suis-je exposé lors d’un examen dentaire ?

Lors de la prise d’une radiographie intrabuccale, la dose de radiations émise est d’environ 0,01 à 0,08 mSv (le millisievert est une des unités de mesure des radiations. 1REM=0,01 Sv3-4-7). Le maximum permis pour le public en général est de 1 mSv par année et de 20 mSv pour les travailleurs exposés aux radiations, comme l’hygiéniste dentaire et le dentiste.

La radiographie numérique permet de traiter l’image radiologique d’une façon différente. Elle demeure toutefois une source de radiation, bien que plus faible pour quelques-uns des types d’examens radiographiques.

Le port d’un tablier de plomb est-il nécessaire ?

Le système reproducteur doit être protégé par un tablier plombé et la glande thyroïde par un collet. L’utilisation du collet est particulièrement importante chez les enfants. Le tablier et le collet doivent avoir une équivalence de plomb respectant les normes établies (≥ 0,25 mm).

Les examens radiologiques et la femme enceinte

Chez la femme enceinte, il est préférable d’éviter les radiographies durant le premier trimestre et ne les utiliser qu’en cas d’absolue nécessité. Il faut éviter les radiographies de la région pelvienne afin de ne pas irradier inutilement l’enfant à naître. Deux éléments sont importants à considérer : la dose transmise et la région examinée.

La dose transmise pour une radiographie dentaire est assez faible (environ 0,0074mSv pour une radiographie panoramique) et la région examinée (irradiée) n’est pas située à proximité de la région pelvienne, ni dans l’axe de celle-ci. Grâce à l’utilisation d’un tablier plombé sur la poitrine et l’abdomen de la patiente, une radiographie dentaire n’est pas susceptible de causer de préjudices à l’enfant à naître. Les procédures non urgentes peuvent toutefois être reportées après la grossesse, à la demande de la patiente.