Qu’est-ce qu’une poche gingivale ou parodontale ? 

Gencive gonflée, plaque dentaire qui s’accumule… Autant de signaux qui peuvent donner à penser que l’on a une poche gingivale ou une poche parodontale.
Qu’est-ce qu’une poche gingivale ? Qu’est-ce qu’une poche parodontale ? Quelles sont leurs conséquences et comment les soigner ? Focus sur les poches gingivales et parodontales dans notre article CHD dédié. 


L’essentiel sur les poches gingivales et parodontales

  • Une poche gingivale est un écart entre la gencive et la dent, qui provoque une inflammation. La plaque dentaire est à l’origine de la poche gingivale,
  • Une poche parodontale est située plus profond qu’une poche gingivale et peut entraîner des maladies parodontales,
  • Lorsque le patient a une simple gingivite, une bonne hygiène dentaire peut régler rapidement le problème, 
  • En revanche, si le patient est atteint d’une parodontite, il faudra l’intervention d’un professionnel dentaire, 
  • Dans tous les cas, il est important d’aller voir une hygiéniste dentaire pour analyser le problème et définir la marche à prendre. Celle-ci peut aller du détartrage à la chirurgie. 

La poche gingivale : qu’est-ce que c’est ? 

Les poches gingivales (pseudopoches) sont des espaces créés entre la dent et la gencive, provoquant l’enflure de la gencive (gingivite).

La formation de ces poches est due notamment à l’accumulation de biofilm (plaque dentaire) au rebord gingival et sous la gencive. Les poches gingivales n’entraînent aucune perte osseuse.


La poche parodontale : qu’est-ce que c’est ? 

Les poches parodontales sont situées plus profondément que les poches gingivales soit, au niveau de l’os.

Elles sont causées par la destruction des tissus de support de la dent, dont l’os. Mesuré à l’aide d’une sonde dentaire, un sulcus sain s’avère superficiel. Lorsqu’une poche se développe en raison d’une maladie, la sonde révèle une profondeur de sulcus accrue.

Quels sont les effets et dangers des poches gingivales et parodontales ? 

Les poches gingivales et parodontales sont des symptômes d’une maladie parodontale. Si elles sont indolores, les proches parodontales peuvent tout de même occasionner différents symptômes : 

  • Inflammation de la gencive, 
  • Possibilité de saignement notamment au brossage ou lors d’un soin dentaire, 
  • Mauvaise haleine (halitose) à cause de micro abcès, 
  • Douleur localisée,
  • possibilité de pus qui sort de la gencive, 
  • Modification des caractéristiques observables de la gencive (gencive potentiellement rouge, enflée, spongieuse et possibilité de récession gingivale);
  • Goût désagréable par endroit dans la bouche, 
  • Sensation de douleur osseuse, 
  • Sensibilité au chaud et au froid;
  • Douleur dentaire sans présence de carie.

Quel est le traitement pour les poches gingivale et parodontale ?

Il est important de préciser que le plus tôt le problème est pris en charge, le mieux il sera soigné. Si les poches gingivales indiquent la possible présence d’une gingivite, il est important de les traiter à ce moment là avant que cela se transforme en parodontite. Le traitement passe notamment par une très bonne hygiène dentaire avec un brossage 3 fois par jour, l’utilisation de soie dentaire et un rendez-vous chez l’hygiéniste dentaire.

Pour éliminer une poche parodontale, il faut réduire sa profondeur pour qu’elle retrouve la profondeur d’un sillon gingivo-dentaire normal. Les méthodes changent suivant la gravité de la situation bucco-dentaire du patient, et l’évolution de la pathologie vers une parodontite. Les méthodes utilisées sont les suivantes :

  • Détartrage et surfaçage radiculaire : le but est d’enlever le tartre et les parties rugueuses qui accrochent le tartre, 
  • Chirurgie à lambeau : si l’inflammation persiste, un parodontiste performe une chirurgie à lambeau pour nettoyer les poches le tartre et les poches parodontales, avant de suturer les poches pour que la gencive se recolle à la dent,
  • Greffe : en cas de parodontite grave qui a détruit les tissus et de l’os, des greffes peuvent être envisagées,
  • Gel de doxycycline : ce gel antibiotique est utilisé pour traiter les maladies parodontales,
  • Pastille de chlorhexidine : après le détartrage, il est possible de mettre cette pastille dans du tissu pour qu’elle libère ses actifs antibactériens sur une période de temps donnée,
  • Microsphères de minocycline : après le nettoyage, le parodontiste insère des microbilles antibiotiques dans des poches de tissu.
  • Pilule de doxycycline : le parodontiste peut proposer ce traitement en complément du détartrage et surfaçage.

Comment contacter la CHD, Clinique d'Hygiène Dentaire ?

Notre Clinique d'Hygiène Dentaire est disponible par Téléphone, Mail et WhatsApp. Nous sommes heureux de vous accueillir nombreux dans nos Cliniques de Lausanne, Genève, Meyrin et récemment Yverdon !