Alimentation

Le développement des dents de l’embryon débute vers les 5ème et 6ème semaines de vie intra-utérine, c’est donc parfois même avant la confirmation de votre grossesse!   Dès le début, une importance toute particulière à l’alimentation s’impose. Les aliments collants et sucrés sont à éviter et si toutefois ils sont consommés, un brossage immédiat est indiqué.

Les sucres et l’absence de brossage occasionnent l’abaissement du pH de la salive sous le seuil critique où la production d’acide enclenche le processus de déminéralisation de l’émail des dents, premier stade de la carie dentaire. Plus la consommation de sucres est fréquente, plus l’atteinte de l’émail progressera vers les parties moins calcifiées de l’intérieur de la dent (dentine et pulpe).

+d’infos : www.sge-ssn.ch

Vitamines et minéraux

La grossesse nécessite une quantité suffisante de vitamines (A, B, C, D, etc.) de même que de minéraux (phosphore, fer, calcium, etc.). Le calcium de vos dents est stable et le bébé ne peut modifier cette structure. Toutefois, si votre consommation de calcium est insuffisante (ex : produits laitiers), l’embryon puisera le calcium de vos os.

Traitements dentaires pendant la grossesse

Au cours du premier trimestre, une consultation auprès de votre hygiéniste dentaire est conseillée. En connaissant votre état, elle procédera à l’évaluation de votre condition bucco-dentaire et vous conseillera adéquatement. L’hygiéniste procédera au nettoyage complet de vos dents, en enlevant tous les dépôts responsables des caries dentaires et des maladies de gencives (bio-film ou plaque dentaire, tartre, taches).

Même si les radiographies dentaires ne présentent aucun danger, celles-ci ne seront prises qu’après votre grossesse, à l’exception des situations d’urgence (ex. : abcès, fracture, etc.). Si tel est le cas, le tablier de plomb couvrant l’abdomen sera toujours utilisé. Lorsque des traitements curatifs sont requis, ils peuvent habituellement être planifiés pendant le second trimestre de la grossesse et les produits utilisés (ex. : anesthésique) n’ont aucun effet néfaste sur le fœtus. Certains traitements devront toutefois être reportés après la grossesse (ex: blanchiment).

Gingivite de grossesse (ou gravidique)

Les modifications hormonales au cours de la grossesse peuvent apporter une réaction au niveau des gencives et la présence de bio-film (plaque dentaire) peut aggraver cette situation. Le gonflement, la rougeur, la sensibilité et le saignement spontané sont possibles. Il importe de maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire quotidienne par le brossage, à l’aide d’une brosse aux poils souples et d’un dentifrice au fluorure, et l’utilisation du fil dentaire. Grâce à de bons soins, l’état de vos gencives se rétablira après l’accouchement.

Naissance prématurée et bébé de faible poids à la naissance

De nombreuses études révèlent que les toxines présentes lors d’une maladie parodontale (support de la dent : gencives et os) occasionnent les risques de naissance prématurée et de bébé de faible poids à la naissance. Ces enfants ont une plus faible résistance aux infections et ont plus souvent des anomalies de naissance ou de développement.

Nausées

Le brossage à l’aide d’une petite brosse aux poils souples et le rinçage de la bouche avec de l’eau ou un rince-bouche au fluorure contribuent à diminuer l’acide gastrique déposé sur les dents et les muqueuses, ainsi que dans la salive.